Accueil ACTU FRANCE Un enfant d’un an avale une boulette de cannabis : Son père...

Un enfant d’un an avale une boulette de cannabis : Son père en garde- à-vue

Il a fallu l’intervention des pompiers pour sauver la vie à un enfant âgé d’un an qui avait avalé une boulette de cannabis. Quant au père de l’enfant, il a été immédiatement interpellé et placé à vue. Ce sont deux journaux RTL et La Dépêche du Midi qui nous livrent cette information.

Résumé des faits

La soirée du 6 Février passé, des pompiers se sont introduits au domicile d’un homme d’une vingtaine d’années environ, à Tonneins, dans le Lot-et-Garonne, suite à une alerte. Un enfant d’un an aurait consommé une boulette de cannabis. Les pompiers ont immédiatement conduit l’enfant à l’hôpital. Quant aux gendarmes de la compagnie de Marmande, ils ont décidé de placer le père en garde-à-vue, pour des nécessités de l’enquête.

Les clarifications du capitaine de la gendarmerie

Après avoir rappelé la dangerosité de cette situation, le capitaine de la gendarmerie a affirmé que ce malheureux incident pouvait entrainer le coma chez des enfants de cet âge. Selon lui, cet état de chose serait dû au fait que le père de l’enfant aurait « négligemment laissé trainé » de la drogue sur le meuble de la télévision.

On a par ailleurs appris, selon les informations collectées par La Dépêche du Midi, que le petit garçon serati déjà tiré d’affaire, depuis ce dimanche 7 Février.

Le cannabis, le cannabidiol et les stupéfiants : Une distinction s’impose

Le cannabis est composé des centaines de substances. Parmi celles-ci, deux molécules majeures : LE CBD et le THC. C’est le THC qui est responsable des effets psychotropes et de la dépendance. Il est d’ailleurs illégal. Les effets planants deviennent donc plus importants lorsque le cannabis est administré par un enfant ou une femme enceinte. Cela peut entrainer des problèmes de santé mentale, des épisodes psychotiques, des difficultés respiratoires, une perte de coordination, une difficulté d’élocution, une fatigue intense et au pire, le coma.

Contrairement au THC, le CBD n’entraine aucun effet psychotrope ni aucune dépendance. Bien au contraire, le CBD contribue même à neutraliser le risque de dépendance qu’entraine le THC. Mieux, plusieurs instances nationales et internationales attestent des propriétés médicinales du CBD.  Il est tout à fait légal.

Il faut donc faire remarquer que le cannabis n’est pas légalisé en France. Il est considéré comme un stupéfiant, sauf à en extraire le CBD. Même là encore, le taux de THC susceptible de se retrouver dans le CBD est de 0%, au sen strict de la loi. C’est par une mauvaise interprétation que certains parlent d’un taux de présence de 0,2% de THC. Ce taux est en fait associé à l’étape de production de cannabis et non à celle de sa commercialisation comme un produit fini.

SourceRTL
- Advertisment -

Articles populaires

Commentaires récents