Accueil ACTU MONDE Seine-et-Marne : Démantèlement d’une ferme clandestine de 1200 pieds de cannabis appartenant à...

Seine-et-Marne : Démantèlement d’une ferme clandestine de 1200 pieds de cannabis appartenant à un réseau franco-vietnamien

Le 31 octobre dernier, une descente de la police a abouti à l’interpellation en région parisienne d’une dizaine de membres d’un réseau de trafiquants franco-vietnamiens. Une ferme clandestine de 1200 pieds de cannabis située en Seine-et-Marne a été découverte. L’information nous a été rapportée par nos confrères de RTL.

Résumé des faits

La culture des pieds de cannabis est connue pour être très demandeuse en électricité. C’est la raison pour laquelle les mis en cause ont rivalisé d’intelligence. Un électricien originaire du Vietnam a installé une dérivation pirate et quasi-indétectable sur le réseau public. Il pouvait ainsi alimenter tout le hangar où étaient stockés les 1200 pieds de cannabis, le long de la RN 4 en Seine-et-Marne. Une réelle manœuvre pour faire baisser le coût de la consommation énergétique.

Mais mal leur en a pris, car les policiers de l’Office Central pour la Répression de l’Immigration Irrégulière (Ocriest) ont reçu un signalement en novembre dernier. Cet organisme a pu mettre la main sur les principaux membres du réseau après plusieurs mois d’écoute et de filature. Parmi les personnes interpellées, il y a trois associés qui ont des droits de propriété sur la ferme et un français d’origine vietnamienne âgé d’une trentaine d’années.

Le réseau franco-vietnamien comprenait également deux jardiniers vietnamiens sans titre de séjour. Ils étaient en situation irrégulière et avaient pour mission de mettre leur savoir-faire au profit du réseau clandestin, en échange de leur acheminement en France. On compte aussi dans leur rang, une banquière franco-vietnamienne dont le rôle est de veiller au blanchiment des fonds issus de la vente des produits de la ferme.

L’Ocriest a attendu jusqu’au 31 octobre pour procéder aux interpellations. La récolte des plants de cannabis devenait en effet imminente. Après leur descente, les policiers, accompagnés du RAID, ont retrouvé sur les lieux, les deux jardiniers et découvert plus de 1200 plants de cannabis qui étaient à maturation. Leur valeur marchande est estimée à 60 000 euros.

Par ailleurs, l’enquête a permis de découvrir 4 kilos de MDMA. Une descente au domicile de la banquière a révélé l’existence d’une palanquée de sacs de grands couturiers. La police a procédé à leur saisie. Leur valeur est estimée à 400 000 euros. En outre, il ressort des informations communiquées par la police, que plus de 200 000 euros ont été gelés sur les différents comptes bancaires des membres du réseau.

SourceRTL
- Advertisment -

Articles populaires

Commentaires récents