Accueil ACTU FRANCE Les maires d’Île-de-France en faveur de la légalisation du cannabis

Les maires d’Île-de-France en faveur de la légalisation du cannabis

Dans un entretien accordé au journal l’Union, le dimanche 13 Janvier 2021, le ministre français de l’intérieur Gérard Darmanin, a marqué son profond désaccord quant à légalisation du cannabis. Mais cela n’a pas empêché les élus de la région la plus dense de France, d’en avoir un point de vue différent. Le journal Le Parisien a été à leur rencontre. Nous vous livrons ici leur point de vue.

Quelles questions ont été posées aux maires franciliens ?

Les questions posées par Le Parisien aux 36 maires franciliens les plus concernés par le trafic du cannabis, sont celles qui ont sont contenues dans la consultation citoyenne en ligne sur le site de l’Assemblée Nationale.

La consultation a été mise en place à l’initiative de la mission parlementaire d’information sur la réglementation et les usages du cannabis datant de 2019.

Parmi les questions posées, on peut citer celles-ci par exemple : « Pensez-vous que le dispositif actuel de répression de la consommation de cannabis permet d’en limiter l’ampleur ? ».  Ou encore « Seriez-vous favorable à la possibilité pour les particuliers de cultiver à des fins personnelles un nombre de pieds de cannabis fixé par la loi ? »

cannabis

La position des maires de la région la plus dense de France

A l’issue du sondage, une majorité (faible) s’est prononcée en faveur de la légalisation du cannabis.

Sur les 36 maires sondés, 50% d’entre eux y sont favorables, 22% ont exprimé leur désaccord et 28% se sont gardés d’exprimer leur avis.

Pour ce qui est des orientations politiques des maires sondés, il faut reconnaître qu’il y a autant d’élus de gauche défavorables à la légalisation que de maires de droite qui y sont favorables.

L’argument des maires franciliens favorables à la légalisation du cannabis

Pour les maires de la région d’Île-de- France, l’ampleur du phénomène oblige à un réel débat sur la question de l’usage récréatif du THC. A noter que le THC est l’une des molécules du cannabis qui induit des effets psychoactifs.

Les enjeux sont en effet énormes. Rien qu’en France métropolitaine, le ministère de l’Intérieur y a dénombré plus de 3950 points de ventes de cannabis avec plus de 1000 situés dans la région Île-de- France.

Par ailleurs, à l’échelle nationale, comme le révèle Robin Reda, député de l’Essonne et président de la mission parlementaire sur le cannabis, vingt millions de Français ont déclaré avoir déjà fait l’expérience du cannabis.

Mieux, l’économie souterraine du cannabis fait vivre 200 000 personnes environ.

En outre, il faut savoir que dans la région d’Île-de- France, la vente et la consommation de cannabis constituent des infractions assez récurrentes.

En considération de ces enjeux économiques, sociaux et sanitaires, les maires des régions franciliennes les plus exposées à la commercialisation ou à la consommation du cannabis, ont fait évoluer leur position à cet effet. Ils plaident désormais pour la légalisation de son usage récréatif.

Avec l’assouplissement des différentes législations sur le cannabis à travers le monde, et la prise de position de plusieurs instances internationales, il y a fort à parier que la législation française sur le cannabis connaisse quelques changements dans les années à venir.

- Advertisment -

Articles populaires

Commentaires récents