Accueil ACTU MONDE Les Bermudes : Interdiction de légaliser la marijuana par le gouvernement britannique

Les Bermudes : Interdiction de légaliser la marijuana par le gouvernement britannique

Le gouvernement britannique s’est opposé à la légalisation de la marijuana par les Bermudes. C’est d’ailleurs l’un des premiers actes de ce gouvernement présidé par la première ministre Liz Truss. Ce fut tout de même une réelle surprise car de nombreuses sources rapportaient que la première ministre Liz Truss était favorable à la promulgation d’une loi afin de légaliser et de réglementer la marijuana dans les Bermudes. Et pourtant, les hauts responsables de ce territoire et les partisans de la réforme britannique ne l’entendent pas de cette oreille. Ils ne semblent vraiment pas s’en arrêter là, allant jusqu’à qualifier cette décision d’un prolongement de l’ère colonialiste.

Les Bermudes pleinement engagés dans leur réforme législative

Pour bien comprendre la décision prise par le gouvernement britannique présidé par la première ministre Liz Truss, il faut rappeler que les Bermudes représentent un territoire britannique et cela depuis le 17e siècle. La loi portant légalisation et réglementation de la marijuana avait été proposée plus tôt cette année. Mais par faute d’avoir reçu une approbation formelle du gouverneur du territoire, cette loi n’était pas entrée en vigueur.

Il a fallu attendre le jour où Truss devenait Premier ministre du Royaume-Uni pour que Rena Lalgie, gouverneure des Bermudes, décide de ne pas approuver le projet de loi tel que rédigé en l’état. Pour justifier sa décision, le Royaume Uni a fait valoir que les traités internationaux faisaient défense aux Etats membres de légaliser le cannabis, en dehors des considérations médicales ou scientifiques.

Cependant, en dépit de cette interdiction du gouvernement britannique, force est de constater que le procureur général des Bermudes a déclaré mardi, à la faveur d’un communiqué, que le gouvernement mettra tout en œuvre pour promulguer la réforme.

Il affirmait en effet ceci : « Décevant mais pas surprenant, étant donné les limites de notre relation constitutionnelle avec le gouvernement britannique et leur interprétation archaïque des conventions sur les stupéfiants ». Il poursuit en disant : « Le peuple des Bermudes a démocratiquement exprimé son désir d’un régime réglementé d’octroi de licences de cannabis suite à la forte approbation des urnes et à un vaste processus de consultation publique. Le gouvernement des Bermudes a l’intention de continuer à faire avancer cette initiative, dans toute la portée de ses pouvoirs constitutionnels, conformément à notre engagement de la plate-forme électorale générale de 2020 »

- Advertisment -

Articles populaires

Commentaires récents