Accueil ACTU FRANCE La France en passe de légaliser le cannabis ?

La France en passe de légaliser le cannabis ?

Le Cannabidiol (CBD), une des composantes du Cannabis, a reçu, le 19 Novembre dernier, l’approbation de la Cour de Justice de l’Union Européenne. Parallèlement, malgré la législation répressive française en matière de cannabis, un rapport du Parlement vient de témoigner son soutien au CBD.

20 propositions pour sortir du flou juridique en matière de CBD en France

Ce mercredi 10 février 2021 a connu la publication en France d’un rapport parlementaire sur le CBD ou « Chanvre bien-être ». C’est l’information que nous livrent nos confrères du journal « L’express ».

Les auteurs de cette publication ont en effet mis sur la table 20 propositions. L’intérêt est de clarifier ce flou juridique qui persiste en matière de cannabis. A les entendre, cette incertitude met fortement à mal les énormes bénéfices qu’on pourrait tirer d’un secteur sous-évalué et qui paradoxalement est des plus florissants.

Le CBD suscite de l’engouement chez les français

La France est le premier producteur européen de chanvre. Et pourtant, ce pays a l’une des législations les plus répressives d’Europe. Malgré l’énorme budget annuel qui est consacré à la lutte contre le trafic de stupéfiants, dont le cannabis, on se surprend de constater que les infractions en la matière ne cessent de croitre.

Cet intérêt des français est appréciable, selon le Directeur du Syndicat professionnel du chanvre, Aurelien Delecroix, à l’aune des « boutiques de CBD qui poussent comme des champignons » sur tout le territoire.

Le marché du CBD : Un marché florissant à saisir

La réglementation floue en matière de cannabis ne permet pas de déterminer avec exactitude, les chiffres en rapport avec le cannabis, a fait remarquer Aurelien Delecroix. Cependant, selon lui, en se fondant sur les chiffres établis dans les marchés étrangers, le marchait de CBD français représenterait 200 millions d’euros.

Le tort à une législation répressive en matière de cannabis

Selon le même interlocuteur, la législation répressive en matière de cannabis fait beaucoup de torts aux entrepreneurs qui interviennent dans le secteur. En effet les feuilles et les fleurs de cannabis ne peuvent faire l’objet de vente, que ce soit pour la reproduction ou comme produit final.

Du coup, « les revendeurs français doivent s’approvisionner auprès de fournisseurs étrangers ». Il qualifie même une telle situation comme ubuesque.

Selon ses dires, la France aurait dans le secteur du cannabis, un retard considérable, car dans les autres pays, le secteur du CBD se diversifie de jour en jour et génère de gros revenus.

Quelques propositions de ce rapport : Et après ?

Parmi les propositions qui ont été faites dans le rapport parlementaire, Ludovic Mendes, rapporteur thématique de CBD, a énuméré deux suggestions : La révision du taux du THC et la proposition d’exploiter la fleur de CBD.

Par la suite, il appartient à la Mildeca de tenir compte ou non des propositions qui ont été faites. Mais pour l’heure, il faut encore attendre.

Quoi qu’il en soit, les producteurs peuvent se réjouir du fait que le parlement ne cesse de multiplier les occasions, pour tenter de faire évoluer la législation en matière de cannabis.

SourceL'EXPRESS
- Advertisment -

Articles populaires

Commentaires récents