Accueil ACTU MONDE Hong Kong : Bientôt l’interdiction du CBD

Hong Kong : Bientôt l’interdiction du CBD

D’ici février 2023, le gouvernement de Hong Kong va interdire le cannabidiol. L’information a été rendue publique ce jeudi 20 octobre.

Le cannabidiol classé dans la catégorie des drogues

Le cannabidiol encore appelé CBD est une molécule présente dans le cannabis. C’est l’une des substances majoritaires qu’on retrouve dans le chanvre, tout comme le tétrahydrocannabinol, encore appelé THC.

Contrairement au THC, le CBD est légal dans plusieurs pays d’Europe. On peut citer parmi ceux-ci la France, la suisse ou encore les Pays-Bas. Les Etats-Unis ont également légalisé le cannabidiol tout comme certains pays de l’Asie dont la Thaïlande et le Japon.

Mais depuis le jeudi 20 octobre, Hong Kong a fait savoir par son gouvernement que le cannabidiol (CBD) sera interdit d’ici février 2023. Cette substance est désormais classée dans la catégorie des drogues telles que la cocaïne et l’héroïne.

Passé ce délai, si des individus consomment du cannabis, ils seront passibles de lourdes peines de prison. Les mis en cause encourent jusqu’à sept ans de prison et peuvent se voir infliger des amendes pouvant atteindre un million de dollars hongkongais soit près de 130 000 euros. 

D’ici février 2023, « Le commerce et le public devront organiser l’élimination rapide de tout produit contenant du CBD en leur possession pour éviter toute infraction à la loi », a fait savoir le porte-parole du gouvernement.  

Hong Kong : Le CBD considéré comme une drogue dangereuse

Le gouvernement de Hong Kong classe désormais le cannabidiol dans la catégorie des drogues dangereuses, au même titre que la cocaïne et les méthamphétamines.  Il faut noter que l’année dernière, la chine avait déjà interdit que le CBD soit utilisé dans les produits cosmétiques. Les personnes averties des relations entre Hong Kong et la Chine sentaient déjà planer la menace d’une prochaine restriction de la consommation du cannabis.

Pour motiver cette décision, le Bureau de la Sécurité de Hong Kong a jugé que les arguments en faveur des effets du cannabis et de la légalisation de cette substance « manquent de preuves scientifiques faisant autorité ». Les mécanismes d’action de cette substance ne sont certes pas totalement connus, mais un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) datant de 2017, fait état de ce que l’utilisation du cannabidiol ne présente pas un potentiel danger pour autant que cette substance est consommée seule.

SourceCNEWS
- Advertisment -

Articles populaires

Commentaires récents