Accueil ACTU MONDE France : En l’absence de conclusions suffisantes, l’expérimentation du cannabis médical sera prolongée

France : En l’absence de conclusions suffisantes, l’expérimentation du cannabis médical sera prolongée

L’utilisation du cannabis à des fins médicales a été autorisée dans de nombreux pays en Europe. Plusieurs patients arrivent ainsi à calmer leurs douleurs et à faire baisser l’anxiété. Mais la France n’est pas encore prête pour légaliser le cannabis à des fins médicales.

La déception des patients et des observateurs de la vie politique est palpable

L’annonce de l’expérimentation du cannabis médical a suscité un réel espoir pour de nombreux patients, pour les acteurs et observateurs de la vie politique. Mais une année après cette annonce, les fruits n’ont vraiment pas porté la promesse des fleurs. Alors que l’expérimentation devrait s’achever en 2023, le gouvernement se montre dubitatif et refuse de choisir. Et cela à la grande déception des patients, de certains médecins et de plusieurs élus.

Des remous s’élèvent même au sein de la majorité, à l’instar de la députée macroniste Caroline Janvier. Elle n’a d’ailleurs pas ménagé ses critiques envers le gouvernement à la faveur d’une conférence de presse à laquelle avaient pris part des députées NUPES, une députée LR, des addictologues et des patients. Caroline Janvier se désole en ces termes : « Je regrette vraiment que sur ce sujet (…) on entende davantage le ministère de l’Intérieur que le ministère de la Santé ».

La France à la traine en ce qui concerne la légalisation du cannabis légal

Le cannabis médical est déjà légalisé dans de nombreux pays européens. Plusieurs Etats américains et Israël ont également pris le train en marche. Quant au Japon, sa légalisation ne saurait tarder car des experts ont plaidé pour son autorisation.

Contre toute attente, le gouvernement a décidé de prolonger l’expérimentation du cannabis médical qui était en cours depuis bientôt deux ans. La fin du processus était prévue au printemps 2023. La tendance était à la légalisation du cannabis médical à l’issue de cette expérimentation. Le cas échéant, l’ensemble des médecins pourra ainsi prescrire des médicaments issus du cannabis avec des indications bien déterminées.

A la faveur d’un déplacement au Mans, François Braun, ministre de la Santé, a déclaré ce lundi que l’expérimentation sera prolongée. Selon le ministre, cette décision a été prise car « on n’a pas le nombre de patients suffisants pour tirer les conclusions ». Autant dire que la légalisation du cannabis médical devrait encore attendre. Une bien triste nouvelle pour de nombreux patients et pour certains acteurs et observateurs de la vie publique.

- Advertisment -

Articles populaires

Commentaires récents