Accueil ACTU MONDE Curaleaf écope d’une suspension et d’une forte amende de la part de...

Curaleaf écope d’une suspension et d’une forte amende de la part de l’Oregon

La commission des alcools et du cannabis de l’Oregon a infligé une suspension de quelques jours et une amende de milliers de dollars suite au fiasco de la production de marijuana. L’information nous a été rapportée par nos confrères de l’OREGONLIVE.

Résumé des faits

L’été dernier, l’un des géants de la vente au détail de marijuana Curaleaf, a commis une erreur de fabrication de cannabis légal. En effet, l’une des usines de mise en bouteille Curaleaf installée à Portland, a mélangé des gouttes de THC et de CBD à une proportion inhabituelle.

Les enquêtes menées par la commission des alcools et du cannabis de l’Oregon ont permis de constater que Curaleaf avait procédé à l’expédition de 1500 gouttes mal étiquetées sous le nom de marque Select. Même si certaines gouttes avaient fait l’objet d’un rappel de la part de la direction de l’Etat, il faut regretter que de nombreuses bouteilles avaient été achetées par les consommateurs.

Comme il fallait s’y attendre, plusieurs clients présentaient des symptômes liés à la consommation de ces produits. Les effets étaient comparables à ceux que présentent les consommateurs de marijuana à des fins récréatives. Plusieurs sources rapportent qu’au moins cinq personnes se sont rendues à l’hôpital car elles présentaient des problèmes de santé assez graves.

Les sanctions infligées à Curaleaf par l’OREGON

Les faits étaient suffisamment graves pour les passer sous silence. C’est la raison pour laquelle la commission des alcools et du cannabis de l’OREGON a décidé de prendre ses responsabilités. A la base, les régulateurs de l’OREGON avaient décidé de sanctionner le géant de la vente au détail de marijuana Curaleaf d’une suspension de 70 jours et d’une amende record de 200 000 $.

Curaleaf s’est opposé à cette sanction en arguant qu’elle était trop élevée. La commission a donc décidé de la réduire à 130 000 $ et de prononcer une suspension de 23 jours. Toutefois, il convient de noter que le personnel de réglementation a déclaré que Curaleaf avait agi de bonne foi. Il n’y avait donc aucune violation intentionnelle.

Cependant, en dépit de cette violation non intentionnelle, l’avocat des victimes estime que cette sanction est très légère et n’est pas à la hauteur du préjudice subi. « C’est de la monnaie de poche » affirme cet avocat qui a initié 11 poursuites contre la société Curaleaf.

- Advertisment -

Articles populaires

Commentaires récents