Accueil ACTU FRANCE Crest : Un marché des dérivés du cannabis non psychotrope voit le...

Crest : Un marché des dérivés du cannabis non psychotrope voit le jour

Le cannabis et ses dérivés suscitent beaucoup d’intérêt à travers le monde. En France, par exemple, dans le département de la Drôme, et plus particulièrement dans la ville de Crest, un marché des dérivés du cannabis non psychotrope a vu le jour.

Quels sont les dérivés de cannabis qui y sont commercialisés ? En vertu de la législation sur le cannabis en France, ce marché est-il légal ? Découvrez les réponses dans cet article.

Marché de Crest : Quels dérivés du cannabis non psychotrope y trouve-t-on ?

Dans le marché de la ville de Crest, on retrouve plusieurs produits dérivés du cannabis non psychotrope. On peut citer les gâteaux, les huiles de massages ou les huiles de CBD.

L’intérêt pour ses produits s’explique par les diverses propriétés qui leur sont reconnues. Parmi les clients adeptes du CBD rencontrés sur les stands, d’aucuns ont affirmé que la consommation des dérivés du cannabis non psychotrope, leur apportait une sorte de détente remarquable.

Certains ont même confié que ces dérivés de CBD auraient contribué à les guérir de certaines addictions. D’autres encore affirment qu’ils recouraient à l’huile de CBD, pour calmer les douleurs engendrées par les effets de la fibromyalgie.

Marché de dérivés du cannabis non psychotrope : Que dit la loi ?

Adopter une alimentation équilibrée avec des fruits

La législation en France est plus restrictive en matière de cannabis. Pour ce qui est de la production, la loi a établi que ne peut être produite sur le territoire français, une plante de cannabis dont la teneur est supérieure à 0,2% de THC.

A noter que le THC représente la substance qui entraine les effets psychoactifs. Le CBD par contre n’est pas classé comme un stupéfiant, car il n’induit aucune anxiété.

En matière de commercialisation par contre, la loi a indiqué qu’aucune trace de THC ne devrait être présente dans le produit final, comme le relevait la fondatrice d’une ferme présente sur le marché de Crest.

En ce sens, ce marché de Crest serait à un certain point de vue illégal. On pourrait cependant avoir un autre point de vue en se basant sur un arrêt de l’Union Européenne.

La position de la Cour de Justice de l’Union Européenne

Un arrêt de la Cour de Justice de l’Union européenne a fait savoir à la France que la décision d’interdire la vente de CBD naturel était contraire au principe de la libre circulation.

Cette décision intervenue en Novembre 2020 a sans doute renforcé le commerce légal des produits issus du CBD, comme celui qui s’est déroulé dans le département de la Drôme à Crest.

Ce que craignent les producteurs de cannabis

Les producteurs de cannabis dans la ville de Crest ont dénoncé le flou juridique et la disparité législative entre la France et les autres pays de l’Union Européenne.

Comme l’a rappelé un producteur, la culture des feuilles et des fleurs de cannabis sont autorisées dans la plupart des pays européens, ce qui n’est pas le cas en France.

Cet état de chose fait que les variétés françaises sont sous-développées. Il est ainsi difficile de valoriser dans ces conditions, une filière locale de cannabis.

La mission d’information parlementaire portant sur le cannabis vient donc à point nommé, dans un contexte de flou juridique et dans un environnement où ce secteur d’activité se chiffre à plus d’un milliard d’euros.

- Advertisment -

Articles populaires

Commentaires récents